Aller au contenu

Stage juridique SFA : des stagiaires investis et satisfaits

  • Augmenter
  • Diminuer
  • Normal

Current Zoom: 100%

share
Version imprimablePDF version

Article paru dans Plateaux n°201 - 2ème trimestre 2010

Le SFA organisait pour la première fois un stage juridique qui s’est déroulé les 14 et 15 juin dernier dans les locaux de la Fédération du spectacle.

L’objectif de ce stage était double :  d’une part permettre aux militants qui souhaitent s’investir un peu plus sur les questions juridiques, d’avoir des connaissances sur l’organisation et le fonctionnement du conseil de prud’hommes et d’autre part, apporter des éléments de réponse aux questions les plus fréquemment posées aux militants.

Plus concrètement, le premier jour de stage a permis d’aborder l’origine du conseil de prud’hommes, son organisation, son fonctionnement, puis de continuer avec les aspects plus pratiques tels que savoir quel conseil de prud’hommes saisir, comment se déroule une affaire prud’homale aussi bien devant le bureau de conciliation, de jugement ou encore devant la formation des référés.

Cette première journée s’est soldée avec la visite du Conseil de prud’hommes de Paris et a permis aux participants d’écouter des affaires plaidées devant le bureau de jugement et la formation des référés.

Le second jour de stage se voulait un peu plus ludique, puisque il a permis d’examiner des affaires traitées par le SFA, sous forme de jeux de rôle.

Ainsi deux groupes étaient formés : l’un pour défendre les intérêts des salariés, l’autre des employeurs. Parmi les thèmes abordés, nous avons choisi, la rupture de la promesse d’embauche et la rupture anticipée du contrat à durée déterminée.

Ce stage très interactif semble avoir répondu aux attentes des participants. Ils ont pu avoir une vision globale du déroulement d’une affaire à juger tant sur le fond que la forme.

Le SFA souhaite et compte pouvoir en faire régulièrement dans le but de former des militants afin qu’ils se sentent plus à l’aise face à ce genre de problématique.

 

Alexandra LEKKAKOS-ALLEMAND

Déléguée juridique