Aller au contenu

REFUSONS LA RÉGRESSION, SIGNEZ LA PÉTITION !

  • Augmenter
  • Diminuer
  • Normal

Current Zoom: 100%

share
Version imprimablePDF version

Article paru dans Plateaux n°200 - 1er trimestre 2010

 

Nous demandons l’élaboration et le vote d’une loi d’orientation et de programmation pour la culture et la création.

Cette loi déterminera :

 - la place de l’art, de l’artiste et de la culture en conformité avec l’un des droits fondamentaux de notre constitution : l’accès pour tous les citoyens à l’éducation, à l’art, à la culture et à la connaissance ;

- une nouvelle étape de la décentralisation, qui préciserait le croisement des responsabilités des collectivités publiques et garantirait leurs ressources ;

- le déploiement d’un plan général en faveur de l’éducation artistique et d’une véritable démocratisation culturelle ;

- la mise en œuvre d’une politique culturelle ambitieuse européenne et internationale.

 

De plus, nous exigeons :

- en urgence, la mise en place d’un plan de relance et de développement pour l’art et la culture ;

- la pérennisation des institutions, établissements, compagnies et entreprises culturelles ;

- la pérennisation et le développement des emplois techniques et artistiques nécessaires ;

- des garanties dans le domaine social avec entre autres l’expertise des propositions alternatives concernant les annexes spécifiques de l’assurance chômage des artistes et des techniciens du spectacle vivant et enregistré ;

- qu’un coup d’arrêt soit donné à la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), dans le domaine de la culture, qui dans sa phase 2 s’étendrait progressivement aux opérateurs de l’Etat;

- des garanties sur les régulations professionnelles menacées par la transposition de la directive européenne services dite « Bolkestein » ;

- la dissolution du « Conseil de la création artistique », véritable contre-ministère présidé par N. Sarkozy et animé par M. Karmitz.

 

Nous refusons la très résistible régression qui se prépare. Eléments incontournables d’émancipation de l’individu et de lien collectif, l’art, la culture et la connaissance sont les raisons d’être d’une société démocratique et peuvent apporter des réponses à la crise.