Aller au contenu

Plateaux N°211

  • Augmenter
  • Diminuer
  • Normal

Current Zoom: 100%

share
Version imprimablePDF version
Trimestre: 
Octobre / Novembre / Décembre 2012
plateau

EDITO

 

 

L’année 2012 l’année du changement ? Pas vraiment ! Sept mois se sont écoulés et nous voyons bien que rien n’a vraiment bougé sans une véritable mobilisation des premiers intéressés. La distribution a changé mais le décor que nous appelions de nos vœux ne nous a pas encore été livré. La « crise » bat son plein et semble justifier, non pas l’immobilisme, mais une fuite en avant dans la politique libérale d’austérité. On peut même dire que le tour de vis ne fait que s’accentuer puisque le budget de la culture, pour ne prendre qu’un exemple, n’a jamais été aussi maigre par rapport au budget global de l’Etat. Dans bien des domaines ce que Sarkozy avait rêvé, le président Hollande est en train de le réaliser.

 

2013 s’annonce donc une année de lutte, et notamment pour les artistes interprètes. La réforme du régime de protection contre le chômage des salariés intermittents du spectacle est annoncée. Une nouvelle contre-réforme des retraites risque, encore, de montrer le bout de son nez. Et la sécurité sociale ? Petit à petit, on le voit, c'est toute la protection sociale que le MEDEF et ses alliés entendent détricoter.

Au niveau européen l’espoir d’un monde meilleur semble être rangé à la remise. Que ce soit à propos des aides au cinéma, à l’audiovisuel, qu’il s’agisse des attaques contre la copie privée, ce sont bien les systèmes collectifs et mutualistes, derniers remparts contre le libéralisme, que la Commission ne cesse de remettre en cause.

La mobilisation sera à l’ordre du jour, pas seulement pour lutter et se défendre mais aussi pour construire. L’un des grands rendez-vous de cette année sera l’élaboration d’une loi d’orientation pour la création artistique. Nous regrettons que ce projet de loi ne couvre pas l’ensemble des secteurs artistiques du spectacle et laisse de côté tout le secteur du cinéma et de l’audiovisuel. Au menu : le rôle et la responsabilité de l’Etat et des collectivités territoriales en matière de création artistique, les financements publics, les fonds de soutien, l’accès à la culture, les missions de services publics des différentes structures subventionnées, l’emploi, la formation, les droits sociaux, les pratiques artistiques en amateurs, etc. La liste n’est pas close.

Il nous faudra donc beaucoup d’énergie pour à la fois faire face à l’adversité et contribuer à construire le cadre qui favorisera au mieux la création artistique à laquelle nous participons.

Alors souhaitons-nous de la santé, beaucoup de travail et serrons-nous les coudes. Plus que jamais le mot de solidarité doit prendre tout son sens.

 

Sommaire

 

  • Politiques culturelles

 

Budget de la culture : une peau de chagrin

CNPS : une réunion malgré tout importante !

Théâtre Paris-Villette : quel avenir ?

 

  • Spectacle vivant

 

CDN : volume d'emploi en nette régression

Opéra et Orchestre national de Montpellier

 

  • Audiovisuel

 

Europe et aide au cinéma

Doublage : une sortie de crise ?

 

  • Social

 

Les fiches risques professionnels

La CPP-SV d'AUDIENS Prévoyance

Le 51ème gala de l'Union

L'Union des artistes POUR QUOI ?

 

  • Propriété intellectuelle

 

La FIA écrit à la Commission européenne

 

  • International

 

Toronto - 21ème congrès de la FIA

 

  • Vie syndicale

 

Le mot de la trésorière

Stage syndical sur la sécurité sociale

 

  • Mots croisés
  • Carnet