Aller au contenu

Plateaux N°199

  • Augmenter
  • Diminuer
  • Normal

Current Zoom: 100%

share
Version imprimablePDF version
Trimestre: 
Octobre / Novembre / Décembre 2009
plateau

Edito

2009 s'achève, 2010 démarre. Il est de coutume de dire que cela ne pourra pas être pire. C'est sûr, les effets conjugués de la célèbre crise et des décisions politiques d'un pouvoir particulièrement rétrograde nous ont apporté leur lot de difficultés. La réduction dans les crédits nationaux alloués à la culture et au spectacle a été trop souvent dupliquée par les collectivités territoriales, confrontées à une augmentation de leurs responsabilités et une diminution de leurs moyens. Ces mauvaises nouvelles ont entrainé une baisse concomitante dans la production, et donc du chômage qui s'est accru pour les artistes et techniciens. Le même phénomène s'est produit dans l'audiovisuel suite à la baisse des commandes et les réductions de budget provoquées par la situation économique et la suppression partielle de la publicité sur France Télévision. Le nombre d'artistes poussés de l'annexe 10 vers le RSA ne cesse d'augmenter. L'Union Européenne accroit sa pression sur la présomption de salariat et provoque la déréglementation des professions d'agent artistique et d'entrepreneur de spectacles, mettant les interprètes en position encore plus précaire. Le marché de la musique enregistrée dégringole, mais les oeuvres circulent, sans que les artistes en bénéficient financièrement.


Cela ne pourrait pas être pire ? Mais si... le gouvernement prévoit de diminuer encore les ressources des collectivités territoriales et peut-être même de leur enlever la capacité d'intervenir dans la sphère culturelle. L'investissement national stagne et donc régressera. Les employeurs refusent de prendre en compte la hausse réelle du coût de la vie depuis plusieurs années, et les revenus des artistes continuent de régresser. Les prestations sociales sont diminuées. Le ministre de la Culture annonce l'ouverture en 2010 de négociations sur le régime d'assurance chômage des artistes et techniciens...


Syndiquez-vous, syndiquez vos collègues et amis, investissez-vous dans l'action collective, participez à la défense de votre profession, de la vie culturelle en France et au-delà. Ensemble, nous pouvons tant faire pour nous armer contre les attaques et pour gagner de nouveaux droits, voire de simples améliorations dans nos conditions de travail. Nous pouvons redonner l'appétit de vivre à nos concitoyens. Comment concevoir la vie de l'artiste autrement ?


Le SFA vous souhaite, nous souhaite, une année 2010 remplie de joie -dans le travail et la vie- d'énergie, et de solidarité, afin de rompre notre isolement et de lutter pour un monde meilleur !


La Délégation générale

Fichier attachéTaille
Conténu de Plateaux N°199 en pdf196.61 Ko