Aller au contenu

Contre l’agrement de la convention assurance chômage, la lutte continue le 14 mai !

  • Augmenter
  • Diminuer
  • Normal

Current Zoom: 100%

share
Version imprimablePDF version

Les signataires de l’accord du 22 mars (Medef, Cgpme, Upa et Cfdt, Cftc, Fo) récidivent dans les pratiques déloyales : ils négocient entre eux la convention qui constitue la traduction en plusieurs centaines de pages d’un accord déjà le fruit de discussions de couloir.

Le texte de l'annexe 10 que nous nous sommes procuré (voir ci-dessous) fait partie du projet de convention global dont seules les organisations signataires (Medef, Cgpme, Upa et Cfdt, Cftc, Fo) ont eu connaissance, au mépris de la loyauté des négociations entre les organisations représentatives.

On y lira que le différé a été modifié à la marge : les plus gros revenus (les plus rares) ne devraient plus y gagner autant sur la réduction du différé, tandis que les plus faibles (entre 7500 et 9000 € de revenus sur 10 mois ou 10 mois ½) seraient très légèrement épargnés. De même le plafond de cumul - salaires et allocations - instauré à 5475 €/mois par l’accord du 22 mars a été abaissé à 4283 €/mois.

Bref, l’esprit d’une réforme injuste perdure ! Encore une fois, comme pour l’ensemble de la convention, l’avenir des demandeurs d’emploi indemnisés est négocié en coulisse, le texte de la convention n’est pas adressé à la Cgt.

Une réunion vient d’être annoncée le mercredi 14 mai à 17H au Medef pour « relire » le projet de convention qui sera ensuite soumis à l’agrément du ministère du Travail.

Aussi, nous appelons à une nouvelle journée d’action à Paris et en régions ce 14 mai.

 

Fichier attachéTaille
Projet d'annexe 10 modifié.pdf583.43 Ko