Aller au contenu

Négociation assurance chômage : l'entourloupe du Medef

  • Augmenter
  • Diminuer
  • Normal

Current Zoom: 100%

share
Version imprimablePDF version

Le patronat emmené par le MEDEF  fait reporter la séance de négociation de la convention d'assurance chômage prévue le 13 mars au 20 mars. 

Que cache un tel report de "l'ultime" séance de négociation, inédite dans des négociations de ce niveau? Le MEDEF, la CGPME, l'UPA ont commencé la négociation avec une position extrêmement violente à l'encontre des droits de tous les demandeurs d'emploi et des salariés intermittents du spectacle en particulier : le patronat a vacillé le 27 février devant l'ampleur de nos mobilisations à Paris comme dans 22 villes. Le délai d'une semaine vise ainsi à contourner les fortes mobilisations annoncées les 13 et 18 mars. Tout indique que ce report annonce une entourloupe majeure : MEDEF et compagnie vont tenter de faire passer la casse des droits le 20 mars en revenant à une ligne dure!

Aussi nous appelons à renforcer cette semaine les mobilisations de la Marche pour la Culture du 12 mars partout en France, de façon à rappeler au gouvernement ses responsabilités en matière d'emploi. La manifestation du 13 est reportée au 20 mars, mais nous appellerons à des actions avant cette date!

Nous appelons unitairement les professionnels du spectacle en solidarité avec tous les privés d'emploi et travailleurs précaires à manifester de façon visible dans la manifestation unitaire du 18 mars pour la défense de la protection sociale et contre le pacte de responsabilité. 

A Paris, nous appelons les artistes, technicien-ne-s, privé-e-s d'emploi ou non de toutes les professions, à la mobilisation la plus large le 20 mars à 14h devant l'Odéon pour se rendre au MEDEF: toutes et tous ensemble pour faire échec au patronat et exiger une négociation immédiate sur la base de nos propositions pour des droits nouveaux!