Aller au contenu

Manif du 1er mai : Plus que jamais c’est urgent, faut y aller !!

  • Augmenter
  • Diminuer
  • Normal

Current Zoom: 100%

share
Version imprimablePDF version

En France, le 1er mai prend une signification toute particulière cette année. Situé entre les deux tours de l’élection présidentielle, il présente une occasion exceptionnelle pour les salariés de défendre leurs revendications et commencer à bâtir le rapport de forces nécessaire dans le combat pour le progrès et contre l’austérité qui s’imposera quel que soit le vainqueur du deuxième tour, quelle que soit la majorité issue des élections législatives.

Mais face aux dernières attaques antisyndicales du Président de la République, et à sa décision de tenter une OPA sur la Fête des travailleurs (renommée « Fête du travail (et de la concorde sociale) » sous Pétain), il est urgent pour les salariés, dont les artistes-interprètes, de riposter avec détermination en participant massivement aux manifestations organisées par la CGT (et le plus souvent de manière intersyndicale) à travers le pays. L’appel sarkozyste à un autre cortège pour « le vrai travail » est une attaque frontale et explicite contre les travailleurs, les sans emploi, la protection sociale ! Ce n’est pas seulement une tentative de récupération des votes de l’extrême droite, c’est le reflet précis de la politique qu’il mène depuis cinq ans et entend poursuivre si jamais il est réélu.

Dans le même temps, fort de ses résultats ahurissants au premier tour, le Front national se mobilise pour que son défilé traditionnel en hommage à Jeanne d’Arc prenne une couleur encore plus menaçante cette année.

Les artistes-interprètes doivent se joindre au reste du monde de travail pour réaffirmer les valeurs d’ouverture, de solidarité et de progrès qui sont au cœur de nos métiers. Nous devons être toutes et tous dans la rue le mardi 1er mai 2012 pour dire non au racisme et à la xénophobie, non au repli sur soi et à l’obscurantisme.

Mais les artistes-interprètes doivent aussi être dans la rue pour exiger une nouvelle politique culturelle, avec une loi d’orientation et de programmation qui générerait des emplois, de meilleurs salaires, la défense de leur statut de salarié et le maintien et l’amélioration de leur protection sociale (notamment des annexes 8 et 10 de l’assurance chômage qui doivent être renégociées dès septembre !).

A Paris, le SFA vous donne rendez-vous à 15 h à l’angle du boulevard Arago et de la place Denfert Rochereau pour manifester ensemble jusqu’à la place de la Bastille en passant par les boulevards Saint Michel, Saint Germain et Henri IV.

Pour les rendez-vous dans les autres régions, prenez contact avec votre antenne locale du SFA ou regardez ici : http://www.carte.cgt.fr/index.php

Déclaration de la Commission executive de la CGT du 24 avril :
http://www.cgt.fr/Vers-un-puissant-1er-mai-pour-les.html

Déclaration de la Commission exécutive de la Fédération du spectacle du 23 avril : http://www.fnsac-cgt.com/administration/upload_actu/comm%201er%20mai%202...

N'hésitez pas à faire suivre cet appel autour de vous, et à diffuser le tract joint sur vos lieux de travail.

Fichier attachéTaille
sfa-1mai2012.pdf457.37 Ko